Forum de test et de sauvegardes.
 
        

Partagez| .

RENZÔ&IZUMO&FREYA ♛ (T)raining

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Regarde !
Sweetie
vient de traverser le Miroir !


Fondateur PNJ
Messages : 126
Date d'inscription : 18/11/2014

© sweetie


MessageSujet: RENZÔ&IZUMO&FREYA ♛ (T)raining Ven 7 Sep - 1:55


I'm not a great fan of puppeteers, but I have a nagging fear; someone else is pulling on the strings. Something terrible is going down through the entire town, wreaking anarchy and all it brings. I can't sit idly, no I can't move at all, I curse the name, the one behind it all. Discord, I'm howling at the moon, and sleeping in the middle of a summer afternoon. Discord, are we your prey alone ? Or are we just a stepping stone for taking back the throne? Discord, we won't take it any more, so take your tyranny away !
Aussi étrange que cela puisse paraître, les jours pluvieux étaient tes préférés. Pas que tu aimes particulièrement être trempée jusqu’à l’os par les gouttes glacées ou déraper dans la boue, mais pour entraîner la future génération d’exorcistes, c’était juste parfait. Après tout, en y réfléchissant bien, la pluie attirait les démons. Parce que les gens devenaient grincheux, parce que les gens devenaient stressés derrière leur volant. La pluie faisait monter la tension et la colère. Accidents et catastrophes voyaient le jour à cause des torrents d’eaux déversés par le ciel. Et toutes ces émotions négative, ça fait pulluler les démons.
De fait, pour entraîner de futurs exorcistes, c’est juste parfait, ne serait-ce parce que ça vous offre un tas de cible gratuites. Et puis, il faut bien qu’ils apprennent à se débrouiller par tous temps. Les démons sont cons, il ne sont pas du genre à se dire Oh, il pleut. Et si je restais peinard chez moi, au coin du feu, avec un boooon chocolat chaud ? Nope. D’ailleurs, s’ils avaient un semblant d’intelligence, ça ressemblerait plutôt à OWAY IL PLEUUUT. V’nez les gars, on va aller faire chier les humains ! Bataille de boue généraaaaaaaaale !    
Un sourire étira tes lèvres tandis que l’image mentale d’un Mephisto Pheles occupé à sautiller dans tous les sens pour échapper aux projectiles qui auraient tâché son précieux uniforme de clown tagada. Oh dieux.
La cafétéria était vide à une heure aussi matinale. Les étudiants préféraient arriver à la dernière minute, manger leur petit-déjeuner en trente secondes et courir hors de la salle pour trouver une porte random et atteindre vite fait bien fait leur salle de classe, une minute à peine avant que la cloche annonçant le début des cours ne sonne. Toi, à l’inverse, tu préférais te lever tôt, profiter d’une cafétéria quasiment déserte, puis avoir touuuuut ton temps pour prendre un bon bain plein de mousse. Enfin, aujourd’hui, tu pouvais faire l’impasse sur le shampoing matinal vu la pluie torrentielle que tu allais te ramasser en pleine poire dès que tu poserais un orteil dehors. Charmante perspective.

Plongée dans ton bain, du bain moussant jusqu’au menton, tu réfléchissais. Qu’allais-tu donc faire faire à ta classe de bras cassés aujourd’hui ? Il y avait tant de choses à leur apprendre par ce temps de merde. Ils devaient apprendre à regagner des repères quand le temps ne s’y prêtait pas, à se déplacer et combattre sur un terrain incertain et/ou instable. Mine de rien, il ne pleuvait pas très souvent ici, et les billets d’avion pour l’Amazonie étaient trop cher. Et Méphisto était vraiment trop radin.
Dommage.
Oh, et pourquoi ne pas commencer tout simplement par voir comment ils se débrouillaient, tout simplement ? Deux trois gobelins, un champ bien boueux, et hop, c’était parti. Toute fière de ton idée, tu te permis une micro-sieste. Tu avais tout le temps pour préparer ton parcours du combattant, le cursus d’exorcisme ne prenant place qu’après les cours normaux.

Une note placée sur la porte du gymnase indiquait « Rendez-vous dehors ♥️ » et toi tu attendais sous un immense parapluie, bien à l’abri. Ils avaient intérêt à se magner vite fait ou tu ne répondais plus de rien. Il faisait froid, merde, et tu n’étais pas du tout payer pour te geler les miches en attendant une demi-douzaine de bébés exorcistes pas foutus d’arriver à l’heure en cours. En prime, tu étais particulièrement fière de ton installation et de la dizaine de pièges planqués un peu partout, et il serait dommage qu’ils soient forcés de se confronter à ton parcours du combattant dans le noir, où il leur serait impossible de voir chacun des pièges se déclencher.

« Bon, vu le temps merveilleux, je vais vous épargner les échauffements. De toute manière, sur un champ de bataille, vous ne pourrez pas dire aux démons Ah, nope, temps mort, je dois m’étirer ! Le topo : arriver au bout du parcours. Revenir par le parcours. Survivre au parcours. Y a des démons, y a de la boue, la nuit va bientôt tomber et j’ai pas envie de rater le repas du soir. Ceux qui traînent rentrerons au campus par eux-mêmes. » Voilà, hop, c’était dit. Tu avais hâte de voir comment ils réagiraient, comment ils se débrouilleraient. Tu n’y étais pas allée de main morte, il y a avait de tout, que ce soit pour les pièges ou les démons planqués ça et là. Par sécurité, tu avais emprunté un second glock -malgré tout tes efforts tu ne parvenais pas à économiser suffisamment que pour t’en offrir un-, histoire d’être prête en cas de soucis avec un démon. Mais du coup, pour pouvoir les avoirs tous les deux en main et ne pas perdre bêtement de temps en repliant/lâchant ton parapluie pour ensuite ouvrir les holster, tu dus quitter l’abri de ton parapluie dès le début de l’épreuve.
Oh merde, c’était vraiment trop froid. Tu regrettas un instant de t’être contentée de ton uniforme -amélioré pour mieux suivre les courbes de ton corps- et d’un petit pull blanc. Tu aurais vraiment dû éviter le blanc. Le blanc, ça se tache vite. C’est horrible à récupérer. Bref, tu dus le retirer et le déposer dans ton parapluie pour qu’il n’entre pas en contact avec la rocher mouillé sur lequel tu avais jeté ton dévolu en tant que table basse.

(T)raining.
— mudnight summer dream —


© SWEETIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallen-kingdoms.forumactif.com

avatar

Regarde !
Sweetie
vient de traverser le Miroir !


Fondateur PNJ
Messages : 126
Date d'inscription : 18/11/2014

© sweetie


MessageSujet: Re: RENZÔ&IZUMO&FREYA ♛ (T)raining Ven 7 Sep - 1:57

:: Izumo ::
 

:: Renzô ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallen-kingdoms.forumactif.com

avatar

Regarde !
Sweetie
vient de traverser le Miroir !


Fondateur PNJ
Messages : 126
Date d'inscription : 18/11/2014

© sweetie


MessageSujet: Re: RENZÔ&IZUMO&FREYA ♛ (T)raining Ven 7 Sep - 1:58


I'm not a great fan of puppeteers, but I have a nagging fear; someone else is pulling on the strings. Something terrible is going down through the entire town, wreaking anarchy and all it brings. I can't sit idly, no I can't move at all, I curse the name, the one behind it all. Discord, I'm howling at the moon, and sleeping in the middle of a summer afternoon. Discord, are we your prey alone ? Or are we just a stepping stone for taking back the throne? Discord, we won't take it any more, so take your tyranny away !
Trempée, tu piétinais sur place, maudissant ces étudiants pas foutus d’arriver à l’heure. Oh, certes, tu étais de mauvaise foi, mais tu en avais le droit. Après tout, ils devaient s’êtres pointés devant le gymnase pour ensuite découvrir ta jolie petite note. Les moins cons d’entre eux auraient alors peut-être fait un rapide crochet vers leurs chambres pour récupérer vestes et parapluies, tandis que les autres faisaient leur petit bonhomme de chemin vers le terrain, maudissant cette pluie glacée.
Tes yeux captèrent un mouvement. Kamiki arrivait en tête, perchée sur son Familier. Une vague de nostalgie te submergea. Si Managarm avait encore été à tes côtés, tu aurais pu grimper sur son dos et ne pas sentir le froid remonter en toi par tes pieds, que tes bas montants et tes bottes ne parvenaient pas à immuniser de la température extérieure bien longtemps. D’où le piétinement idiot destiné à réchauffer tes pauvres pieds. « Bonsoir Kamiki. » Elle faisait indéniablement partie de la poignée de têtes un peu plus remplies que les autres, au vu de son blouson à capuche.
Le reste de la troupe arriva, et tu les saluas. Shima se détacha bien vite du groupe pour venir se poster près de toi. Un sourcil haussé, tu l’observas déplacer son parapluie au-dessus de toi. Le remerciant d’un mouvement de tête, tu reposas une arme dans son holster, le temps de dégager les mèches trempées de ton visage et de les essorer un peu. Tu connaissais sa réputation de dragueur mais, sur le coup, il était plutôt gentleman. Et puis, après tout, tu étais son prof, tu n'étais donc en rien concernée.
Tu attendis patiemment que toute la petite troupe se réunisse face à toi, et lâchas tes explications d’une traite. La main de Kamiki fusa. À l’écoute de sa question, ton sourire s’élargit, mauvais. « Mettez-vous bien en tête que ce n’est pas une course. Idéalement, c’est faisable avant la tombée de la nuit, mais tout dépendra du chemin que vous emprunterez, des pièges que vous activerez et des démons que vous dérangerez. » Bien sûr, tu ne précisas pas que tout ceci n’était là que pour te permettre d’évaluer leurs réaction en terrain inconnu, dans des conditions si différentes de celles auxquelles ils étaient confrontés en entraînement. Ici, le terrain était glissant, absolument pas plat, et la pluie réduisait fortement la visibilité.
Leur faisant signe de te suivre, tu les menas au bord du parcours. Quelques lanternes étaient disposées ça et là pour éclairer un brin le parcours. Tu aurais l’air fine si un étudiant sortait du parcours et allait se paumer tu ne sais où. « Les démons présents sur le parcours ne sont pas les plus féroces qui soient, mais vous connaissez le topo : le grabuge pourrait en attirer d’autres. Si vous voyez qu’un truc un peu trop puissant pour vous arrive, surtout, rangez votre fierté et sifflez. Je ne veux pas de morts ou d’amputés. Vous n’êtes encore que des Pages, vous avez encore à apprendre. » Triturant la crosse de ton arme, tu attendis de voir si de nouvelles questions germaient dans les esprits. Désignant une lanterne verte à plusieurs dizaines de mètres de là, qui était un Peg endormi -étant une femme, il n’avait pas été bien difficile de le mener jusqu’ici-, tu repris la parole. « La lumière verte délimite la fin du parcours. Pour prouver que vous serez arrivés au bout, vous devrez revenir avec l’une des lanternes rouges disposées dans la grande. » Et bien entendu, comme il s’agissait d’un Peg, il tenterait de les attaquer. Ce démon-là avait été placé pour tester leur esprit d’équipe, et la manière dont ils réagiraient en voyant que cette sale bête-là adorait littéralement la gente féminine. Tu avais toutefois fait attention à en prendre un un peu plus con que les autres, et pas assez imposant que pour pouvoir gober l’un de tes étudiants. « Si tout est clair, alors allez-y ! Et n’oubliez pas : en cas de pépin, sifflez ! Je ne serai pas loin. » Comme ils venaient tout juste de commencer leur apprentissage, aucun démon n’était vraiment dangereux, et un bon coup de pied pouvait les sonner suffisamment. Tu savais que certains étaient plus avancés, comme Kamiki et ses Familiers, ou Shima et son sceptre dont tu ne parvenais pas à retenir le nom. Le Japonais était décidément une langue très étrange, peuplée de tas de sons qu’ils parvenaient à enfiler trois fois de suite. Et ça faisait un mot. « Oh, j’allais presque oublier. Le dernier aura un gage ♥️ » Ça, c’était pour la motivation. L’épreuve n’étant pas évaluée et n’entrant pas en compte dans leurs résultats, tu craignais que certains tirent un peu trop au flan.

Le départ donné, un sourire étira tes lèvres. Juste après la “ligne de départ”, trois pièges s’alignaient les uns à côté des autres. Impossible donc de passer sans s’en prendre au moins un. Restait à voir ceux qui avaient de l’instinct ou de la chance, et se prendraient le moins chiant. De toute manière, ils finiraient pleins de boue à mi-parcours, tu en étais quasiment certaine. C’était d’ailleurs l’une des facettes-clef de ce test : pouvoir faire fi de son état et se concentrer sur la mission donnée.
Bon, après, tu l’avouais, tu détestais être recouverte de boue et la seule fois où tu avais dû combattre dans cet état, tu avais copieusement râlé et passé ton temps à essuyer le masque de boue non désiré de ta figure. Ton arme s’était enrayée plusieurs fois à cause de la matière qui avait séché un peu partout, et tu avais juré encore plus. Frustrée et en colère, tu avais vidé tout un chargeur sur le démon qui faisait mumuse sous la couche de terre détrempée, et s’amusait à vous faire chuter en passant sous vos pieds.

(T)raining.
— mudnight summer dream —


© SWEETIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallen-kingdoms.forumactif.com

avatar

Regarde !
Sweetie
vient de traverser le Miroir !


Fondateur PNJ
Messages : 126
Date d'inscription : 18/11/2014

© sweetie


MessageSujet: Re: RENZÔ&IZUMO&FREYA ♛ (T)raining Ven 7 Sep - 1:58

:: Izumo ::
 

:: Renzô ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallen-kingdoms.forumactif.com

avatar

Regarde !
Sweetie
vient de traverser le Miroir !


Fondateur PNJ
Messages : 126
Date d'inscription : 18/11/2014

© sweetie


MessageSujet: Re: RENZÔ&IZUMO&FREYA ♛ (T)raining Ven 7 Sep - 1:59


I'm not a great fan of puppeteers, but I have a nagging fear; someone else is pulling on the strings. Something terrible is going down through the entire town, wreaking anarchy and all it brings. I can't sit idly, no I can't move at all, I curse the name, the one behind it all. Discord, I'm howling at the moon, and sleeping in the middle of a summer afternoon. Discord, are we your prey alone ? Or are we just a stepping stone for taking back the throne? Discord, we won't take it any more, so take your tyranny away !
Le départ de l’épreuve donné, tu regrettas quelque peu ton porte-parapluie humain. Mais bon. De tous, Renzô Shima était le loin celui que tu avais le moins cerné. Il ne semblait guère sérieux mais démontrait d’intéressantes facultés. Du moins, quand il semblait motivé à se bouger un brin. Coinçant un instant ton arme dans ton décolleté -la seule utilité que tu avais trouvé à ces choses-, tu ramenas tes cheveux en un chignon sommaire, histoire d’arrêter d’avoir des mèches humides collées au visage. So sexy.
Longeant les limites du parcours, tu observais attentivement les étudiants. Certains s’étaient immédiatement regroupés pour passer les obstacles, tandis que certains se la jouaient solo. Idiots qu’ils étaient. Enfin soit.
Mon regard se posa sur Kamiki, qui observait avec attention l’un des premiers obstacles. Délaissant les sables mouvants, elle étudiait visiblement comment franchir le large précipice artificiel. Son choix était étonnant, la plupart de ses camarades ayant préféré se confronter aux sables, passant avec plus ou moins de succès. Certains s’embourbaient et, dommage pour eux, tu ne pouvais rien faire pour sauver leurs fesses. De plus, tout avait été minutieusement prévu, s’ils s’embourbaient jusqu’au fond, leurs épaules et la tête dépasseraient. Histoire de ne pas bêtement les asphyxier, hein. Deux étaient déjà dans cet état, et un sourire mauvais étira tes lèvres. Eux, ils n’allaient pas faire long feu dans le métier. S’ils voulaient sortir de là, ils devaient maintenant compter sur leurs camarades ou attendre la fin de l’épreuve pour être repêchés.
Ah. Kamiki semblait s’être décidée, et avait fait appel à ses Familiers. Prometteuse, cette petite. Se servant des deux renards pour faire de multiples saut, elle passa sans trop de difficultés le précipice. Bien. Très bien, même.
Shima, par contre, s’embourbait gaiement dans le sable, gesticulant comme un pauvre bougre. Que t’avais-t-on dit, déjà ? Ah oui. « SHIMA ! SI TU VEUX PAS QUE LES SANGSUES PRÉSENTES DANS LE SABLE TE FASSENT DE GROS BISOUS ? MAGNE-TOI LE FION ! » Il n’y avait pas de sales bestioles là-dedans, vu que certains étaient voués à y rester coincés un bon moment, mais le psychologique pouvait faire beaucoup. Néanmoins, ce fut Kamiki qui lui vint en aide par l’intérmédiaire de l’un de ses deux renards. Envoyant valser l’étudiant aux cheveux roses, tu retins une grimace. Elle n’y allait pas avec le dos de la cuillère. Enfin, tu connaissais sa réputation de coureur de jupons invétéré, ce n’était là peut-être qu’une simple vengeance. Et la vengeance envers la gente masculine, tu approuvais. Secrètement.
Bon, tu nota mentalement qu’il fallait de toute urgence apprendre à tes étudiants à se réceptionner correctement, et pas bêtement sur les fesses avec une tête d’hippopotame rose ahuri.
Tu te détournas du duo nouvellement formé pour observer un peu les autres élèves. Il y avait vraiment de tout. Ceux qui fonçaient tête baissée, ceux qui réfléchissaient, ceux qui y allaient au feeling, ceux qui se plantaient, ceux qui s’en sortaient, ceux qui… hum… piétinaient. Tu aurais dû leur faire croire que c’était une évaluation notée, et non formative, ça aurait motivé les troupes. Diantre, tu aurais dû y penser plus tôt.
Les démons commençaient à s’agiter, agacés par le bruit et les étudiants maladroit qui leur fonçaient dessus.
Un mouvement réattira ton attention vers le duo Kamiki-Shima. Ils couraient, enfin, aussi mieux que l’on puisse courir sur un terrain aussi boueux que ça. Une petite bande de gobelins gambadait joyeusement derrière eux.
Bon sang. Étaient-ils en train de fuir face à sept malheureux gobelins hauts comme trois pommes ? N’avais pas tu prévenu que les démons présents sur le terrain étaient faibles, passablement intelligents et éjectables d’un coup de pied ? Qu’est-ce que ça allait être devant le boss final, le Peg Lantern, alors ? Tch. En quelques secondes, tu t’étais correctement placée et tes doigts pressèrent simultanément les gâchettes de tes deux glock. Deux gobelins en moins, deux ! « SHIMA ! KAMIKI ! VOUS ÊTES DES FUTURS EXORCISTES, PAS DES FILLETTES EN DÉTRESSE ! ALORS OCCUPEZ-VOUS DE CES GOBELINS ! » La prochaine fois, tu penserais à t’armer d’un mégaphone, parce que gueuler pour couvrir le bruit de la pluie et se faire entendre de gens postés à l’autre extrémité, c’était vraiment pas ton truc.
Non mais franchement. Tapotant avec agacement ta propre arme sur ta cuisse, tu continuais à les observer, délaissant quelque peu les autres. Kamiki avait ses démons renards, et Shima avec cette espèce de sceptre, là, Khakkara. Alors, bon sang de bonsoir, pourquoi n’affrontaient-ils pas ces misérables gobelins ? Tu avais dit à tes étudiants de siffler en cas de pépin. Pas de fuir. Et cette petite bande ne pouvait en aucun cas être catégorisée en problème. Mais ça pourrait l’être, s’ils tardaient trop. Le grabuge attire les démons, donc s’ils ne voulaient pas se retrouver coincés avec plus de bestioles géhennoises, il leur fallait se dépêcher.

La pluie tombait toujours, plus torrentielle qu’au début du “cours”, limitant fortement la visibilité. Tu ne voyais plus les étudiants les plus éloignés, te forçant donc à pénétrer dans le parcours pour pouvoir agir en cas de soucis. Tu étais à l’arrière, bien évidemment, pour ne pas montrer aux autres où se situaient les pièges. Le but n’était pas de leur faciliter la tâche, loin de là. Quelques coaltars et autres Chong Zhi traînaient, et l’envie de les massacrer te tordait mais il fallait bien en laisser pour le retour. Seul un stupide petit Naga qui fut assez con que pour s’enrouler autour de son mollet se prit un talon en pleine poire, immédiatement suivi par une balle.
Zut. Tu ne devais pas tirer inconsciemment, ta réserve de balles n’étant ni infinie ni extensible.
Tiens. Depuis quand il avait-il des Naga dans ce coin ?

(T)raining.
— mudnight summer dream —


© SWEETIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fallen-kingdoms.forumactif.com


Regarde !
Contenu sponsorisé
vient de traverser le Miroir !




© sweetie


MessageSujet: Re: RENZÔ&IZUMO&FREYA ♛ (T)raining

Revenir en haut Aller en bas

RENZÔ&IZUMO&FREYA ♛ (T)raining

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 2014 : S.O.S. Urgent ! Soutenez les Compagnons de Freya
» Kraland.org
» Mailforgood pour soutenir les associations
» Musiques de Louisiane
» (F) FREYA MAVOR - libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fallen Kingdoms :: Il était une fois :: Diabolic Canticle :: Freya-G. Brísingar-